association renaissance
des personnes traumatisées crâniennes

 

 

Notre site est présentement en construction

mais vous pouvez parcourir les sections disponibles.

Bonne visite !

affiche 2016LES PERSONNES TCC AU CŒUR DE NOS SERVICES

Saguenay, 24 octobre 2016 –L’Association Renaissance présentait la semaine dernière le thème de la Semaine québécoise. Sans artifice, les organisateurs provinciaux souhaitent mettre en lumière les services déjà existant dans la communauté. La Semaine québécoise est un médium important pour transmettre un message et ce, peu importe la cause. Cette année, le comité provincial composé de personnes TCC, d’intervenants et de partenaires avait besoin de revenir à la base… les personnes TCC au cœur de nos services.

Au niveau régional, en tenant compte des dernières années, le thème « Les personnes TCC au cœur de nos services » est très apprécié. Au courant des 5 dernières années, le nombre de nos membres a doublé. La Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral (SQTCC) a pour objectif de sensibiliser la population au traumatisme craniocérébral (TCC) mais également de continuer à faire connaitre les services que notre Association peut offrir aux personnes TCC et aux leurs proches dans la région.

Jo Velo

Le traumatisme craniocérébral est encore la première cause de mortalité chez les moins de 35 ans.

Saguenay, lundi 27 juin 2016 – Un autre coup dur dans le domaine de la santé et services sociaux pour la région. Des gestionnaires du CIUSSS parcourent la région pour rencontrer leurs partenaires. Ce qui avait été annoncé comme une consultation, incluant des ateliers, a été réduit en une présentation monotone de fiches descriptives qui constituent le Plan d’action régional en santé publique 2015-2025. Ce nouveau Plan d’action est très spécifique ; les présentateurs, qui sont également les gestionnaires de la santé publique, parlent de « prescriptions du Ministre ». Comme dans les coupes annoncées la semaine dernière, elles ne font que répondre aux demandes du gouvernement. Aucune autre préoccupation locale ne sera analysée, car les grandes lignes directrices du Plan d’action ont été conçues par le bureau du Ministre et tout le monde sait que le Ministre Barrette connaît bien les réalités locales de l’ensemble de la province. Selon l’ancien Plan d’action régional en santé publique, le traumatisme non-intentionnel est la cinquième cause d’hospitalisation dans notre région. Il est également inclus dans la triste liste des causes de décès où notre taux de mortalité régional est supérieur au taux québécois. Les traumatismes non-intentionnels, malgré qu’ils étaient l’un des huit domaines d’intervention en matière de santé publique au courant des dernières années, ont totalement été abolis des priorités en matière de promotion-prévention pour les 10 prochaines années.