association renaissance
des personnes traumatisées crâniennes

Les statistiques

Au Québec, tous les ans...

  • 13 000 nouvelles victimes d'un traumatisme crânien.
  • D'entre elles, 3 600 victimes ne retrouveront jamais leur autonomie, soit 10 personnes par jour.
  • À toutes les 4 heures, un Québécois subit un traumatisme crânien sur les routes du Québec.
  • 45 % des traumatismes crâniens sont causés par des accidents de la route.
  • 3 victimes sur 4 sont des hommes de moins de 35 ans.
  • 29 % des traumatismes crâniens sont causés par des chutes.
  • 10 % des traumatismes crâniens sont causés par un accident de travail.
  • Chez l'enfant, 30% des traumatismes crâniens sont causés en pratiquant un sport ou un loisir.
  • 40 % des traumatisés crâniens sont des cas modérés et graves.
  • Moins de 35 % des traumatisés crâniens retourneront au travail.
  • La dépression touche 40 % des traumatisés crâniens.
  • Le traumatisme crânien est la cause de décès principale chez les Québécois âgés de moins de 35 ans.

Autres statistiques détaillées (lien avec une page PDF à venir)

Publications récentes

  couverture page 001

 

  Journal Avril 2018 page 001

 

  

Toutes les publications halflings 144 link

 

 

 

 

Logo Fondation avec message

 

logo FMM 2016

Saguenay, jeudi 6 août 2015 – « Un jeune motivé qui désire partager une situation négative et en faire une expérience positive, on le veut dans notre équipe. ». C’est ce qui a poussé Jonathan Jean-Vézina, directeur de l’Association Renaissance, à contacter Marc-André dès qu’il a lu en gros titre « Marc-André souhaite maintenant sensibiliser les gens aux conséquences de la fatigue au volant. »

Des statistiques impressionnantes

Selon la Société d’assurance automobile du Québec, près de 9 000 personnes sont blessées dans un accident lié à la fatigue et en moyenne 84 personnes décèdent chaque année. La fatigue peut vous mener à votre dernier repos, elle est la troisième cause de décès sur nos routes. « Les gens ont tendance à monter le son de la radio, baisser la fenêtre, boire un café, mais ce n’est pas assez. Il faut prendre un temps d’arrêt ou faire une sieste d’une quinzaine de minutes dans un endroit sécuritaire. Le plus important c’est de bien écouter notre corps et de réagir face à nos signes de fatigue au volant. » explique Kim Laliberté, éducatrice à l’Association.

L'importance de s'impliquer

Depuis plusieurs années, l’Association Renaissance anime des activités de prévention sur l’ensemble de la région. L’organisme a comme mission de soutenir les personnes traumatisées craniocérébrales et leurs proches ainsi que d’animer des activités de maintien des acquis. Plus de 200 membres, principalement des accidentés de la route, ont rejoint l’Association. Au fil des années, avec des bénévoles ayant réellement vécus des accidents dans les sports, en véhicule à moteur ou lors d’accidents de travail, l’équipe de l’Association parcourt les centres de ski, patrouille en motoneige et en quad, participe à des évènements, effectue des kiosques, rencontre les gens à vélo. Cet automne, une équipe composée de bénévoles et d’éducateurs effectuera une tournée des écoles secondaires. Des kiosques et des ateliers « Casse-toi pas la tête » sont au programme. C’est cette équipe que Marc-André Breton rejoint avec plaisir : « J’ai accepté l’offre de l’Association Renaissance avec grande fierté ». Ce projet est possible grâce à la contribution financière du « Fond d’investissement communautaire Telus ».
L’Association Renaissance des personnes traumatisées crâniennes est l’organisme offrant des services aux personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral ainsi qu’à leurs proches au Saguenay – Lac-Saint-Jean. L’Association est désignée par le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean comme étant la plus habilitée dans les mesures de soutien, de maintien des acquis et d’intégration sociale des victimes d’un traumatisme craniocérébral. De plus, elle fait partie intégrante du réseau de continuum de soins et de services intégrés en traumatologie dont s’est doté le Ministère de la santé et des services sociaux du Québec. L’Association Renaissance pilote également des projets de prévention en collaboration avec divers partenaires, dont la Direction de la santé publique.

- 30 –

Source :
Kim Laliberté, éducatrice spécialisée
418-548-9366 poste 25
kim.educatrice@associationrenaissance.net
facebook.com/renaissancesaglac