association renaissance
des personnes traumatisées crâniennes

Publications récentes

  Front 2017

 

  Journal Avril 2017

 

  

Toutes les publications halflings 144 link

 

 

 

 

Logo Fondation avec message

 

logo FMM 2016

Qu'est-ce que le répit pour les proches aidants ?

Le répit est un accompagnement global et durable des personnes TCC et un temps de pause dynamique pour leurs proches aidants.

Un proche aidant ou aidant naturel est une personne qui, bénévolement (sans être rémunérée), prend soin d’un proche de son entourage atteint d’une incapacité permanente, dont la santé est précaire ou qui ne peut répondre lui-même à ses besoins pour assurer sa survie.

 

L'origine du service

En 2015, l’Association Renaissance a effectué un sondage des besoins des membres ayant subi un traumatisme craniocérébral, leurs proches et les sympathisants. Ce sondage comprenait 7 sections dont l’identification, la santé physique, les activités de vie quotidienne, l’intégration sociale, la vie affective et sociale, le répit pour les proches aidants et la vie associative. 139 membres ont répondus au sondage.

Dans le but de répondre aux besoins des personnes TCC mais également à l’ensemble des clientèles ciblées, l’Association Renaissance a rencontrée plusieurs organismes et intervenants œuvrant auprès des clientèles ciblées soit :

  • L’Association régionale pour le loisir des personnes handicapées
  • Le Centre d’action bénévole de Jonquière
  • La Corporation de développement communautaire des Deux-Rives
  • Le Groupement des organismes de personnes handicapées de Saguenay
  • L’InterAssociation des personnes handicapées de Saguenay
  • Le Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec

Du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Le comité des usagers
  • Madame Julie Tremblay, chef de l’administration du programme de soutien à domicile
  • Madame Marie-Andrée Plourde, chef de programmes adaptation / réadaptation
  • Madame Johanie Harvey, travailleuse sociale en organisation communautaire


Le sondage des besoins ainsi que les rencontres des intervenants identifient six (6) besoins fondamentaux des proches de personnes vivant avec un traumatisme craniocérébral au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

  • Les proches ont besoins d’intervenants compétents, en qui ils peuvent avoir confiance. Ils ont peur que la ressource de répit ne soit pas en mesure de répondre à ses besoins.
  • Les proches ont besoins d’intervenants qui s’adaptent à leur réalité et qui connaissent les particularités de la problématique.
  • Les proches ont besoins de support pour l’embauche et les négociations salariales des intervenants.
  • Les proches ont besoin d’une ressource de répit temporaire, adaptée à la réalité des personnes vivant avec des troubles cognitifs et/ou de comportement.
  • Les proches ont besoin d’activités de loisirs à eux, le jour, le soir et la fin de semaine.
  • Les proches ont besoin d’un service de dépannage en cas de rendez-vous médicaux ou d’urgence.

Au Saguenay Lac-St-Jean, nous avons accès à certains services de répits pour les personnes âgées. Cependant la complexité de la problématique des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) ne cadre pas dans ces ressources. Certaines personnes TCC sans troubles du comportement participent à des centres de jour dans des CHSLD par manque de ressources. Ceux-ci permettent aux aidants d’avoir un moment de répit. Ces milieux sont malheureusement peu adaptés pour les personnes TCC vu la complexité de la problématique. Le pairage n’est pas adéquat et mène à des situations d’échec de l’intégration. Souvent, les ressources de répit et d’hébergement refusent ces usagers.

Depuis quelques années, notre organisme essaie de pallier à ce manque de ressources pour favoriser l’hébergement dans les milieux familiaux naturels et éviter ainsi un placement définitif. L’Association s’est donnée le mandat d’effectuer le pairage entre des familles et des intervenants œuvrant comme « travailleur autonome ». L’organisme s'assure que l’intervenant ciblé ait les connaissances pour intervenir auprès des personnes TCC et en assurer la sécurité. Les familles veulent confier leur proche à des gens compétents et, de préférence, toujours à la même personne.